La taxation des accidentés du travail est une idée stupide

Publié le par Romain MARIA

Jean François Copé a proposé cette semaine la taxation des accidentés du travail. Cette mesure est profondément injuste et inacceptable.
Les personnes arrêtées pour un accident de travail verront peut être leurs indemnités taxées. Après l’idée de faire travailler les personnes en arrêt de travail (eh oui c’est vraiment bête), puis l’augmentation du forfait hospitalier, c’est la nouvelle bonne idée qui surgie en la matière.

Quelle est la finalité de cette mesure ? Où est la justice ? Il n’y en a pas. Taxer les accidentés est immorale. Ils ne font pas exprès d’avoir un accident et ils voient déjà leurs rémunérations baissées contrairement à ce qui a été dit (pas de primes, pas d’heures supplémentaires, jours de carences, 60% du salaire journalier de base pendant le premier mois…)

C’est étrange de la part de Jean François Copé de lancer cette mesure. En 2005, il y était opposé (vive les convictions !) et pour le chantre du jeu collectif il balance cette mesure sans la moindre concertation (politique et syndicale). En bref, c’est du grand n’importe quoi.

Pour ceux qui pensent que cela permettra de lutter contre les fraudeurs qui se font arrêter volontairement sans motif, cette mesure ne réglera rien. Elle pénalisera tout le monde. Pour lutter contre ces tricheurs, des actions spécifiques doivent être menées, comme une multiplication des contrôles. J’ajoute que dans ce cas là, seuls les accidentés du travail sont concernés. En clair, un salarié qui se fait une entorse sur son lieu de travail verrait ses indemnités soumises à l'impôt sur le revenu


Au final, nous allons droit dans le mur avec ce genre de mesures qui ne résolvent rien, d’autant qu’elle ne permettrait de récupérer que 150 millions d’euros. Ce n’est pas la solution à nos problèmes et c’est pourquoi je ne peux la soutenir. J’attends autre chose de la majorité.

Et vous, quelle est votre opinion sur cette mesure ?
Réagissez et laissez vos commentaires
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article