Interview de Romain MARIA sur l’actualité de la semaine

Publié le par Romain MARIA

Retour sur l’actualité de la semaine passée sous forme d’interview (sans langue de bois)


La polémique de la semaine porte sur les propos controversés de Brice HORTEFEUX. Qu’en avez-vous pensez ?

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été très intelligent de tenir de tels propos. Pour un ministre, ça fait tache. Même si l’ambiance était décontractée, un ministre doit se tenir un minimum. Après, il ne faut pas en faire tout un plat ; Surtout lorsque le même jour on présente la taxe carbone. Cette polémique a pris des proportions démesurées. Pour moi c’est de l’humour point. L’humour est toujours délicat. Comme on dit, on peut rire de tout mais pas avec tout le monde !

"En matière écologique, on va dans le bon sens"

La contribution climat énergie (taxe carbone) a été présentée jeudi par Nicolas SARKOZY. Est-ce une bonne mesure ?
Oui. C’est une petite révolution. La prise de conscience des risques pour notre planète se traduit enfin par des solutions concrètes. C’est une promesse tenue. Cette contribution a fait ses preuves dans d’autres pays comme la Suède. Les Etats Unis sont eux aussi en train d’en créer une. C’est un mouvement qui se met en marche contre le réchauffement climatique. A trois mois d’un sommet international capital sur le climat (Sommet de Copenhague), c’est de bon augure.

N’est elle pas une taxe de plus ?

Il faut dire les choses clairement. C’est un nouvel impôt, mais qui est plus intelligeant et plus efficace que beaucoup d’autres, d’autant qu’il sera intégralement rendu aux Français sous forme de chèques. On se décide enfin à créer une véritable fiscalité écologique qui taxe la pollution et non plus le travail ou la richesse. On va dans le bon sens.

Mais à 17€ la tonne de carbone sera-t-elle efficace ?
C’est un premier pas. L’essentiel est de la mettre en place pour commencer. Notre pays est fait de telle sorte que malheureusement le moindre changement nécessite d’énormes concessions. Elle devra augmenter chaque année. Pourquoi pas 25€ en 2011 puis 32€ en 2012 ?

N’aurait on pas pu faire d’avantage de prévention en la matière ou d’incitations plutôt que de taxer continuellement les Français ?
Mais le Français ne comprend que lorsqu’on lui tape dans le porte monnaie ! C’est dommage mais c’est comme ça. Prenons l’exemple du tabac. Seule l’augmentation du prix a diminué la consommation.
Quand aux incitations elles existent et elles seront multipliées : Crédits d’impôts pour les nouvelles chaudières écologiques ou pour l’isolation des habitations, bonus-malus dans l’automobile, super bonus de 5000€ pour l’achat d’une voiture électrique…
Le Grenelle de l’environnement n’a pas été qu’un coup de com, des mesures concrètes en sont sorties. On peut être fier du progrès que nous sommes en train de réaliser. On à fait bien plus en 2 ans que depuis les 15 dernières années.

"Il faut tenir un discours de vérité aux Français"

Pour combler le « trou de la sécu » le gouvernement envisage d’augmenter le forfait hospitalier ou de réduire le remboursement des médicaments à prescriptions facultatives comme le paracétamol. Est-ce suffisant ?
Non, d’autant que ces mesures n’ont aucune finalité. L’augmentation du forfait hospitalier n’aura pour seul effet que d’augmenter les cotisations pour les mutuelles. De même, c’est impensable de réduire le remboursement de ce type de médicaments. Le trou de la sécu ne se réduira qu’à condition que l’on prenne des décisions courageuses : Baisse du prix des médicaments, évolution de notre médecine pour qu’elle soit plus naturelle et préventive à travers la médecine douce et la prévention des risques (pesticides, ondes, stress…), remise en cause de son organisation, lutte contre les abus…
La CSG et la CRDS doivent également augmenter. Il faut dire la vérité aux Français même si elle est difficile à entendre. C’est inévitable.

Dimanche, Valérie PECRESSE à lancer sa campagne pour les élections régionales. Comment s’est déroulée cette fête ?
Ce fut un grand moment de rassemblement où débats, discours, animations et activités se sont enchainés. C’est important lorsqu’on veut lancer une bonne campagne. Je pense que par la suite d’autres réunions avec plus de fond auront lieu. Elles seront aussi essentielles pour bâtir un programme sérieux.
Notre région prend du retard sur la scène internationale et les franciliens n’en peuvent plus du cadre de vie qui se détériore chaque année. Il est urgent d’agir sur les transports en commun, le logement ou l’environnement.
Valérie PECRESSE peut rassembler au delà de l’UMP. Elle en à en tout cas la volonté.

"Etre une alternative crédible pour les Choisyens"

Le conseil d’état à rendu en appel sa décision sur l’invalidité du maire de Choisy le roi, Daniel DAVISSE. Le maire n’a pas été condamné. Pas trop déçu ?
Surtout surpris ! Il est extrêmement rare que le conseil d’état ne suive pas la décision de la première instance, surtout que les preuves étaient la. Le maire de Choisy le Roi s’est servi des moyens de la mairie pour faire campagne. La justice a rendu sa décision, nous devons donc faire avec, même si c’est forcément extrêmement décevant.
Il faut aller de l’avant et poursuivre notre travail d’opposition responsable. Nous ne pouvons pas laisser indéfiniment les Choisyens subir cette politique idéologique et arriérée. Nous devons aussi leur montrer que nous pouvons être une alternative crédible et qu’ils peuvent nous faire confiance. Voila selon moi ce que nous devons entreprendre cette année.


Réagissez et laissez vos commentaires

Publié dans L'Interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article