Budget 2009 de Choisy le Roi : Les socialo-communistes persistent dans l’erreur.

Publié le par Romain MARIA

Après plusieurs semaines de report, le budget 2009 a enfin été adopté. La majorité socialo-communiste s’entête dans ses vielles idéologies !

Prétextant la faute du gouvernement, rejetant toutes les erreurs sur la majorité présidentielle, inculpant la responsabilité de tout le malheur du monde à Nicolas SARKOZY, le maire se dédouane honteusement de ses erreurs commises années après années.
Une fois de plus, le budget présenté à Choisy le Roi est une occasion manquée pour corriger les erreurs du passé. Pire, il risque d’aggraver l’avenir.

Il se plaint d’être aujourd’hui dans une situation financière difficile ! Mais il a tout fait pour arriver à cette situation. A coup de matraquage fiscal, de déclarations révolutionnaires et marxistes, de mauvaise gestion et de choix idéologiques, le maire a eu les plus grandes peines du monde à boucler son budget.

Une fois de plus, se seront les habitants de Choisy le Roi qui payeront la facture, au premier rang du quel les entrepreneurs et la classe moyenne.

Avec cette année une hausse des impôts locaux de 3% et de 4.5% pour la taxe professionnelle
. Ainsi, Choisy le Roi peut se targuer d’avoi
r une fiscalité d’environ 20% supérieure à la moyenne des villes de même taille.
Mais après tout, ces ordures de patrons voyous et ces prolétaires des classes moyennes doivent payer ! Au nom du communisme ! Nous voila revenu à la lutte des classes. Sauf qu’aujourd’hui même les plus pauvres payeront. Et puis tant pis pour la crise, on ne l’avait pas prévue.

Par contre, continuons  à gâcher, à dépenser à tout va pour améliorer les services publics à Choisy le roi ! Lesquels me diraient vous ? Difficiles de s’en apercevoir.
La seul chose qui est sure, c’est que la ville recrutera toujours plus de personnel, investira toujours plus, embellira toujours plus. Après tout, qui n’a pas déjà remarqué le super cadre de vie de Choisy le Roi !

Cessons cette mascarade ! Vous voyez bien que Choisy le Roi ne s’améliore pas.

- Pourtant le centre ville se rénove, nan ? La ville n’a plus les moyens de faire face aux coûts des travaux, à moins d’augmenter encore les impôts les années futures.
- La nouvelle ZAC du port va ramener de l’activité, nan ? Le maire n’arrive pas à vendre les mètres carrés disponibles. Difficile de faire venir des patrons quand on leur tape dessus nuit et jours.
- Il n’y a
plus rien à faire ? Si, changer radicalement de politique. Sortir des idéologies et mieux gérer le budget. Rationaliser la masse salariale, tailler dans les dépenses inutiles, cesser la construction de logements sociaux qui atteignent 37% dans notre ville et qui n’apportent pas la mixité nécessaire, revoir les aides dispatchées sans contrôle, centraliser tous les achats, accompagner la venue d’entrepreneurs, revoir les grands travaux en cours…

Seule une politique courageuse et volontaire nous permettra de sortir du cycle vicieux dans lequel Choisy le Roi est entrainé. Ce n’est malheureusement pas la politique que mène le maire actuel.

Et vous, quel est votre avis sur la politique du Maire de Choisy le Roi ?

Laissez vos commentaires

Publié dans Choisy le Roi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent MELY 27/04/2009 16:39

Bonjour,

Je suis conseiller municipal communiste à Choisy-le Roi. Je ne partage évidemment pas cette appréciation sur le budget que nous avons voté.

Ayant participé à l'élaboration de ce budget, je peux dire que, contrairement aux appréciations de ce blog, ce budget a été fait dans le contexte de la crise avec pour principal mots d'ordres la maîtrise des dépenses et la meilleure qualité de vie possible pour les choisyens.

Ainsi, contrairement à ce qui est dit ici, il n'est prévu au budget 2009 aucune création de poste. L'augmentation de la masse salariale au budget 2009 n'est du qu'au "glissement vieillesse technicité" (augmentation des salaires dû à l’ancienneté des agents).

Il n'y a pas non plus création de nouveaux services dans la ville. Mais nous n'avons pas à rougir de l'existant. Toutes les villes n'ont pas une médiathèque, une piscine, un cinéma ou un théâtre municipal. Toutes les villes n'ont pas des colonies de vacances ou quelque chose de comparable à l'Espace Langevin. Toutes les villes n'ont pas la même politique tarifaire pour les activités culturelles... L'énumération pourrait encore continuer.

Pendant ce temps là, l'inflation du "panier du Maire" augmente. Pendant ce temps là, dû à la crise, les recettes baisses (baisse de l'immobilier et des recettes afférentes pour les communes). Et pendant ce temps là, dû à la politique de l'état, les dotations de l'état sont également en baisse.

Alors, fallait-il fermer la piscine ou le théâtre ? Fallait-il vendre les centres de colonie de vacance ? Pour paraphraser le Président de la République "nous n'avons pas été élu pour ça". Notre engagement de campagne était de maintenir le haut niveau de service rendu et de le développer si possible. Nous nous y tenons.

Et quoi que vous en disiez, la ville a les moyens de poursuivre la rénovation du centre-ville. Je pense que tout le monde apprécie la refonte du pôle intermodale. Je pense que personne ne se satisfait de l'état actuel du marché du centre ou de la galerie Jean-Jaurès. Les travaux sont nécessaires et ils auront lieu.