Mes propositions pour sortir de la crise

Publié le par Romain MARIA

Alors qu’un plan de relance sera présenté demain, voici quelques mesures que je défends.

1) Un plan de soutien à la consommation
Ce qu’il faut dans cette crise c’est protéger les français au niveau du pouvoir d’achat. Le moteur essentiel de la croissance c’est la consommation.
Un chèque de biens de premières nécessités de 150€ pour toutes les personnes gagnant moins de 1,2 SMIC
L’objectif est de relancer la consommation et de réinjecter de l’argent dans l’économie sans pour autant que cela finance les importations ou gonfle l’épargne.

La mise sous tutelle de tous les dossiers de surendettement et le suivi personnalisé des encours des dettes non payées
Dans la situation actuelle de nombreuses personnes risquent de se retrouver dans l’incapacité de rembourser leurs emprunts. Il faut les protéger temporairement en les aidant pendants plusieurs mois pour supporter leurs créances.

Une aide spécifique au chômage
Les mois à venir vont être difficiles. Le chômage va, après avoir fortement baissé, reprendre le chemin de la hausse. Par ailleurs le chômage technique va s’intensifier.  Il faut prendre en charge temporairement ses nouveaux chômeurs conjoncturels en évitant la baisse de leur revenu.

Accélérer le RSA
L’efficacité du RSA n’est plus à démontrer. Il faut le généraliser des le 1er mars 2009 au lieu d’attendre le 1er Juillet.


2) Un plan de relance industrielle et de l’investissement
Une prime à l’achat d’une nouvelle voiture de 2000€
Il faut épuiser les stocks de voitures qui sont à un niveau jamais vu tout en privilégiant les voitures écologiques.

Un plan d’investissement public dans de nombreux projets
En relançant les infrastructures l’activité sera soutenue


3) Un effort de moralisation

La mise en place de la modulation de l’impôt sur les sociétés
Réduire cet impôt pour les sociétés utilisant leurs profits à l’investissement, aux salaires ou au désendettement. L’augmenter lorsqu’il y a distribution de dividendes.

Participation à l’effort national
- Interdiction de verser plus de 50% de ses profits aux actionnaires
- Augmentation des charges et des taxes sur les dividendes, les stocks options, les parachutes dorés…
- Hausse du dernier échelon de l’impôt sur le revenu


D'autres mesures devront les complètés. Elles devront être conjoncturelles et efficaces.


Et vous, quel est votre avis sur mes propositions ?
Laissez vos commentaires

Commenter cet article